Bienvenue sur Equinella — Votre plateforme d'annonce et d'information visant à la détection précoce de maladies équinesTel. 031 - 684 22 43

Leptospires

Informations générales

Les leptospires sont des bactéries à Gram négatif de la classe des spirochètes, qui jouent un rôle important chez le cheval surtout en relation avec l’uvéite récurrente équine (URE). Chez le cheval comme chez d’autres espèces animales, les leptospires peuvent provoquer un avortement, une insuffisance rénale, des hémorragies pulmonaires et une hémolyse.

Les leptospires peuvent être détectés dans l’urine par culture ou PCR. Un test d’anticorps (test de microagglutination) peut aussi être utilisé pour mettre en évidence des anticorps dans le sérum ou, en cas d’URE, dans l’humeur aqueuse.

Vous trouverez ici un article spécialisé sur le sujet. 

 

Actualité

Comme le rôle des leptospires dans le développement de l’uvéite récidivante équine (ERU) soulève régulièrement des questions, nous avons demandé des précisions aux ophtalmologues des facultés Vetsuisse:

« L’ERU est une inflammation auto-immune épisodique de l’uvée (iris, corps ciliaire, choroïde). La littérature actuelle identifie principalement deux causes probables de développement de la maladie. Outre une prédisposition génétique chez les appaloosas, les demi-sang et les islandais, la leptospirose est considérée comme l’élément déclencheur de la maladie. Les sérovars grippotyphosa et pomona, en particulier, sont souvent associés à l’ERU. Les altérations de l’œil apparaissent généralement 12 à 18 mois après une infection due à des leptospires. Plusieurs études ont montré que le titre d’anticorps sériques était élevé même chez les chevaux non atteints d’ERU (60 à 70 % de séropositivité). Sachant que l’uvéite se déclare longtemps après une première infection, une analyse sérologique est pertinente uniquement si elle est réalisée dans le but de calculer le coefficient de Goldmann-Witmer (comparaison entre les anticorps dans l’humeur aqueuse et les anticorps dans le sang). En vue d’exploiter au mieux les options chirurgicales, un test de micro-agglutination (MAT) de l’humeur aqueuse peut être effectué pour déterminer si la maladie auto-immune a été déclenchée par des leptospires. D’après les dernières connaissances dont on dispose, un test PCR de l’humeur aqueuse est moins recommandé. La ponction de l’humeur aqueuse devrait être effectuée par des vétérinaires ou des ophtalmologues expérimentés, une fois la phase aiguë de la maladie passée. »

Comme l’ERU n’est pas toujours due à une infection par des leptospires, seuls les cas d’ERU qui ont fait l’objet d’une analyse sérologique de l’humeur aqueuse et du sang (y c. calcul du coefficient de Goldmann-Witmer) ou les chevaux chez lesquels un test MAT de l’humeur aqueuse a été effectué devraient être annoncés sur Equinella.

 

Version: a8e94695  Stand: 07.06.2024