Bienvenue sur Equinella — Votre plateforme d'annonce et d'information visant à la détection précoce de maladies équinesTel. 031 - 631 22 43

Tiques

 

Informations générales

Espèces de tiques
Différentes espèces de tiques transmettent des maladies. L’espèce indigène en Suisse est l’Ixodes ricinus, qui transmet des agents pathogènes touchant le cheval : Borrelia, anaplasmes, babésies et TBEV (tick-borne encephalitis virus, qui provoque la méningo-encéphalite verno-estivale MEVE). En raison du réchauffement climatique, du tourisme et de la migration d’oiseaux, d’autres espèces sont également présentes en Suisse (par ex., Dermacentor reticulatus, qui transmet la MEVE et les babésies, Ripicephalus sanguineus, qui transmet l’anaplasmose et l’erlichiose chez le chien, et Dermacentor marginatus, qui transmet la fièvre Q). Une maladie moins connue qui n’apparaît que sporadiquement en Europe est la paralysie à tiques, provoquée par une neurotoxine que ne produisent que de rares espèces de tiques, principalement Dermacentor. Vous trouverez les rapports de cas établis pour les chevaux ici.

Saison des tiques
Par le passé, la saison des tiques durait de mars à octobre, car les tiques entrent dans la torpeur hivernale à basses températures. Elle est de plus en plus longue depuis quelques années en raison du réchauffement climatique, de sorte que les tiques sont actives toute l'année. Elles se mettent à ramper à la recherche de victimes à partir d'une température ambiante de 7 °C.

Régions à risque
L'OFSP a classé l'ensemble du territoire suisse comme région à risque. Cependant, les tiques sont rares au-dessus de 2000 m. La médecine humaine nous apprend que les cas de borréliose et de MEVE progressent d'année en année. Les informations sur la situation actuelle chez l’être humain en Suisse sont disponibles ici.

Version: bbd2  Stand: