Bienvenue sur Equinella — Votre plateforme d'annonce et d'information visant à la détection précoce de maladies équinesTel. 031 - 631 22 43

Herpèsvirus équin 1/4

   

Informations générales

  • Les infections dues au EHV-1 peuvent provoquer une symptomatique plus grave que celles dues au EHV-4.
  • Presque tous les jeunes chevaux font une première infection due au EHV, en général au cours de leurs 6 premiers mois de vie. Cette infection peut persister sous une forme latente. Le virus se retire alors dans les cellules nerveuses et peut rester inaperçu pendant des années. Dans les situations de stress, le virus peut se réactiver et être excrété dans les sécrétions des voies respiratoires via le nez et la bouche. Les chevaux atteints ne présentent souvent que des symptômes très bénins et sont difficiles à identifier. Les infections EVH latentes sont largement répandues dans la population équine et ne peuvent pas être évitées.
  • Transmission: directe par contact entre les chevaux, ou indirecte via les récipients pour le fourrage ou l'eau souillés, plus rarement par les vêtements, les mains etc. Dans des conditions idéales, le germe pathogène peut survivre jusqu'à 4 semaines dans l'environnement, mais dans des conditions normales au maximum environ 7 jours.
  • Incubation (= depuis la contamination jusqu'à l'apparition de la maladie) 6 à 10 jours
  • L'agent infectieux est excrété via les sécrétions de la muqueuse buccale et nasale ou via l'arrière-faix en cas d'avortement ; l'excrétion ne commence qu'après l'apparition des premiers symptômes cliniques.
  • Une infection surmontée ne confère pas d'immunité (protection). Un foyer d'herpès peut par conséquent toujours se déclarer et toucher régulièrement n'importe quel cheval. Il n'est pas possible d'éradiquer la maladie de la population équine.

Plusieurs informations générales peuvent être trouvées dans l'aide-mémoire destiné aux propriétaires et l'aide-mémoire destiné aux vétérinaires (appendice au document précité, voir ci-dessous).

Version: bbd2  Stand: